logo_onceUponTime

Once Upon Time souhaite questionner et challenger les notions de pluridisciplinarité et d’interaction entre les médiums artistiques dans le spectacle vivant et dans la performance.

Elle met en scène 6 artistes-performeurs et 4 médiums; la danse, les arts plastiques, la lumière et la musique.

+++

Comment respecter l’égalité de différents médiums artistiques dans une même pièce? Comment créer un espace où chaque discipline peut demeurer fidèle à ses convictions artistiques particulières tout en demeurant à l’écoute de celles des autres? Once Upon Time propose une certaine démocratie qui reflète les individus qui la font vivre en se métamorphosant constantement. Les relations humaines et artistiques des performeurs sur scène sont un point central de cette pièce basée sur l’écoute et l’entente. En effet, les artistes restent en constante négociation entre eux, à l’écoute des besoins et des envies des autres; chacun doit (ré)adaptateur continuellement ses propres choix en fonction de ceux des autres. En donnant finalement la liberté et l’espace aux autres d’agir et de choisir, il accepte que cette liberté laissée à autrui restreint la sienne. Once Upon Time accompagne le public dans l’abstraction et lui fait découvrir l’univers de l’expérimentation et de la performance en le guidant à travers des cheminements de pensées particuliers. Parfois même formaliste, Once Upon Time sait demeurer concret et offrir suffisamment d’espace pour permettre au spectateur d’interpréter chaque moment en suivant ses propres associations d’idées.
 Concept et structures chorégraphiques Janyce Michellod
Musique Bernhard Loibner
Lumière Raphaël Vincent
Arts plastiques Bruno Michellod
Danse Janyce Michellod, Laura Dannequin, Stefan Baier

Avec le soutien du Canton du Valais, de Ernst Göhner Stiftung, de la Loterie Romande, de Migros pour-cent culturel, du théâtre les Halles.