logo_trilogy

Concept & Chorégraphie Janyce Michellod
Musique Bernhard Loibner
Performeurs Janyce Michellod, Laura Dannequin, Bruno Michellod, Stefan Baier
Durée 1h30

La Trilogie thématise la conscience de soi-même, de ses choix et de sa prise de position dans le monde et face aux autres. Elle s’intéresse à trois stades de notre vie ; l’enfance, l’adolescence et l’âge adulte et développe particulièrement trois mécanismes qui leur sont associés : l’imaginaire, l’introspection et la conscience de soi.

Cette Trilogie est étroitement liée au cancer et décrit trois étapes successives sur le long chemin de la guérison ; la lutte contre l’invisible, l’isolement, et le bon sens.

+++

Prise hors de ce contexte particulier, cette pièce demeure un voyage poétique qui parcourt les fantaisies des interprètes, qui s’enfonce profondément dans leurs perceptions, pour ensuite remonter le long de leur introspection et finalement bondir du haut de leur conscience. À travers la visualisation et l’autohypnose, les artistes cherchent à dépasser leurs résistances et tentent de canaliser positivement l’autocritique. Être pleinement dans l’instant présent, aimer à le sentir déjà se transformer. Rechercher encore et toujours l’honnêteté du geste et approcher les structures chorégraphiques avec une créativité à chaque fois renouvelée.

Durée 25 min / avec Janyce Michellod
Dans  imbibe la danseuse invite l’imaginaire à se glisser dans l’instant présent pour en ouvrir les possibilités et se libérer de sa propre autocensure. Portée par ses fantaisies qu’elle organise par association d’idées, elle revisite le monde de ses souvenirs. Un voyage dans les sensations corporelles passées, réanimées par la danse du moment présent.

Durée 25 min / avec Laura Dannequin et Bruno Michellod
festhalten a été créé pour une danseuse et un artiste plasticien. C’est une invitation à voyager dans les jardins secrets et imaginaires des artistes; un monde fantastique où tout est possible, où tout est à ressentir, où tout peut naître et grandir, et où le Soi peut révéler toute sa force créatrice. Deux voyages, qui même isolés, demeurent en constante communication.

Durée 25 min / avec Stefan Baier
perso/moi c’est la pierre dans la rivière, le solide dans le liquide. Fortifié par l’expérience, le « je » se tourne vers l’extérieur fluide et cherche à s’enrichir du constant débit de l’information dans lequel il baigne. La force créatrice est trouvée et cherche maintenant son chemin dans la réalité, dans le monde et espère atteindre la connaissance d’un tout.